Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par TENNIS CLUB DE SAINT JUST D'AVRAY

Le plus important au départ est de décoder le lob adverse et de déterminer rapidement si vous le classez dans les lobs faciles, moyens ou difficiles. C’est la longueur du lob qui déterminera si votre smash sera plus ou moins difficile.

Smatch.jpgSi le lob adverse est court et que vous le jouez dans la zone verte, vous devez tenter votre chance et essayer de conclure directement en jouant croisé-court en A1 ou A2

Si le lob de votre adversaire vous oblige à reculer à proximité de la ligne de service dans la zone bleue, alors je vous conseille de chercher des cibles B1 ou B2 au fond du court. Comme pour les volées d’attente, vous pouvez choisir de faire courir votre adversaire ou bien jouer dans son replacement.

Dans le cas d’un lob particulièrement profond qui vous a obligé à reculer derrière la ligne de service, je vous conseille de simplement remettre la balle en visant le milieu de la ligne de fond de court. Vous pourrez alors reprendre l’échange du fond de court en attendant l’opportunité de remonter au filet.

Les zones et les cibles peuvent varier en fonction du niveau du joueur. Préparez-vous toujours à jouer plusieurs smashs de suite en cas de bonne défense adverse.

Trois points importants pour travailler son smash au tennis.

Apprendre à bien rabattre son poignet

Assurez-vous pour cela d’avoir la bonne prise de raquette. La plupart des débutants stagnent sur ce coup car ils adoptent une prise de coup droit qui empêche la pronation du poignet. L’idéal est d’utiliser la prise marteau* qui est la meilleure prise pour la volée de revers et le revers coupé à une main. D’autres prises, comme des prises de revers légèrement fermées, font également l’affaire.

Je recommande néanmoins la prise marteau, car c’est la meilleure pour frapper les smashs à plat. Et il est primordial de bien maîtriser la frappe à plat, avant d’envisager des smashs avec des effets. Pour le smash, la frappe à plat reste la valeur la plus sûre.

 Bien se placer sous la balle

La première condition de réussite d’un bon smash est le placement sous la balle. Faites des séries de smash avec un partenaire qui vous enverra des lobs moyens. Faites bien attention pour cet exercice à vous placer au niveau des carrés de service et non à un mètre du filet. Je vous préconise de bien différencier le travail du placement et le travail de la vitesse de recul.

Si vous vous placez au filet pour reculer comme un fou à la poursuite d’un lob que vous aura envoyé votre partenaire, vous travaillerez votre physique mais vous vous épuiserez très vite.

Reculer rapidement

Pour travailler votre recul, il y a le fameux exercice évoqué plus haut, que je pratiquais dans les années 80 (école Hopman probablement). Le smasheur devait toucher le filet avant de partir comme un fou pour tenter de toucher le lob que l’entraîneur distribuait au panier. Inutile de vous préciser que je n’appréciais guère cet exercice qui nous flinguait physiquement et ne nous mettait pas spécialement en confiance sur le smash puisqu’on en touchait finalement très peu.

Il vaut mieux à ce moment-là vous entraîner en solitaire sur le terrain de tennis à faire des pas chassés le plus rapidement possible en vous chronométrant. Je termine souvent mes footings par des flexions et des pas chassés.

L’idéal est de vous mettre en situation de jeu avec un partenaire qui vous fera jouer alternativement volées et lobs. Vous apprendrez ainsi non seulement à reculer mais aussi à vous positionner.


 

Le slam-dunk

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article