Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par tennis-saint-just-davray.over-blog.com

1 - Une méthode de calcul unique est appliquée aux 2e, 3e et 4e séries

Tous les joueurs classés en 2e, 3e et 4e séries ainsi que tous les compétiteurs non classés, sont traités dans le calcul du classement.
2 - Le classement de la 2e série est un concours
Il est arrêté à l'issue de deux opérations successives, une phase de calcul suivie d'une phase d’harmonisation.
En 3e et 4e séries, il n’y a pas d'harmonisation descendante. À l'issue de la phase de calcul, les compétiteurs sont soit confirmés à l'échelon calculé, soit éventuellement harmonisés à l'échelon supérieur (harmonisation montante).
3 - Le classement de chaque compétiteur est calculé par étapes successives
Il est calculé en fonction du futur classement de chacun de ses adversaires, et d'après des barèmes et normes fixés chaque année par le Bureau Fédéral sur proposition de la Commission Fédérale de classement.
4 - Phases de calcul
Pour accéder à un échelon (N+1), il faut obligatoirement remplir les deux conditions suivantes :
- classé à l'échelon N, avoir les points de proposition en montée ;
- proposé à l'échelon N+1, avoir les points de maintien à cet échelon.
A chaque étape de calcul, dite "passage", l'ordinateur évalue la situation provisoire de chaque compétiteur, calculant sont bilan en fonction des règles indiquées ci-après et des classements de tous ses adversaires.
Tous ces classements évoluent à chaque passage dans l'ordinateur, tout changement d'échelon d'un joueur entraînant une modification des bilans de tous ses adversaires, donc de nouveaux changements d'échelons et ainsi de suite...
C'est donc à la suite d'une succession de propositions de montée et de descente, et de leur confirmation passage après passage dans l'ordinateur que se stabilise le classement calculé de chaque compétiteur.
A l'issue du dernier passage, tous les compétiteurs, lors de la stabilisation des classements, se voient attribuer un classement dit classement calculé : c'est la fin de la phase de calcul. En 2e série, ce classement calculé ne sera pas forcément le classement officiel. En 3e et 4e séries, ce sera le classement minimal pouvant être attribué.
5 - Harmonisation de la 2e série
Le Bureau Fédéral ayant, pour la bonne organisation de la compétition, arrêté a priori la pyramide du classement de la 2e série - c'est-à-dire le nombre de joueuses et de joueurs admis à chaque échelon - la phase d'harmonisation qui intervient après la phase de calcul vise à adapter les classements calculés à la pyramide prévue. A l'issue de la phase de calcul, les compétiteurs sont, à l'intérieur de chaque échelon de la 2e série, classés par ordre de bilans décroissants. L'ordinateur effectue alors des transferts de joueurs d'un échelon à un autre, en commençant par le plus haut (Promotion) de façon à réaliser strictement la pyramide prévue.
6 - Disposition diverses - Limitation de descente
La descente est, pour tout licencié, limitée à un échelon (à l'exception des joueurs de 1ère série qui peuvent descendre de deux échelons). Elle est de deux échelons pour les non-licenciés.
Mesures de blocage
En cas de maternité, les joueuses licenciées peuvent bénéficier d'une mesure de blocage de leur classement.
Bonification au vainqueur de tournoi
Le vainqueur d'un tournoi ou d'un championnat ayant rassemblé au minimum 24 participants effectifs pour les épreuves masculines et 12 pour les épreuves féminines, est crédité d'une victoire, à l'échelon (au jour de la rencontre) du joueur le mieux classé ayant effectivement participé et été battu sur le terrain (à l'exception du vainqueur lui-même). Cette disposition ne s'applique ni aux épreuves de consolation, ni aux fins de tableaux intermédiaires. Le nombre de bonus parmi les victoires prises en compte est limité à deux.
Limitation de montée
Indépendamment des normes de montée indiquées ci-après, un joueur ne peut monter plus haut qu'un échelon au dessus du meilleur classement de tous ceux qu'il a battus, au jour où ils les a rencontrés ou, si ce meilleur classement est en 4e série, deux échelons au-dessus. S'il n'a battu que des joueurs moins bien classés que lui, il ne pourra alors monter plus haut qu'un échelon au-dessus de son propre classement d'origine ou, si ce dernier est en 4e série, deux échelons au dessus.
Pour les garçons 10, 11 et 12 ans, cette limitation est fixée à l’échelon N du meilleur classement de tous ceux que le joueur a battus au jour où il les a rencontrés, dans le cas où cet échelon est en 3e et 2e séries. Elle est limitée à l'échelon N+1, dans le cas où le meilleur classement de tous ceux qu’il a rencontrés est 30/1 ou 30/2, et N+2 pour un classement à 30/3 et en dessous. S'il n'a pas battu de joueurs mieux classés que lui, il ne pourra monter plus haut que : 
- son classement d'origine, si celui-ci est en 3e ou 2e série, 
- un échelon au-dessus de son classement d'origine, si celui-ci est 30/1 ou 30/2, 
- deux échelons au-dessus de son classement d'origine, si celui-ci est 30/3 et inférieur.
Les bonus aux vainqueurs de tournoi ou de championnat ne sont pas pris en compte pour la détermination de ce classement maximal.
7 - Reprise de compétition
Tout joueur ou toute joueuse ayant demandé à ne plus figurer au classement officiel de la FFT, ainsi que tout(e) ancien(ne) classé(e) en 3e, 2e ou 1re série a l'obligation, s’il (elle) souhaite ultérieurement reprendre la compétition, de demander au préalable une assimilation à un classement à la Commission fédérale de classement, par l'intermédiaire de sa ligue.
8 - Assimilation à un classement
En cours d’année sportive, la Commission fédérale de classement peut, à tout moment, sur demande de sa ligue et sur justificatifs, délivrer à une joueuse ou à un joueur une assimilation à un classement, en précisant sa date d’entrée en vigueur. Ce changement de classement doit être au minimum de trois échelons.
1- Capital de départ
Un capital de départ est attribué à chaque joueur, en fonction de son classement d'origine, selon le tableau ci-après.
Il reste inchangé lors de ses passages successifs dans l'ordinateur.
Classement-001.jpg
2- Résultats prises en compte
Seules les meilleures victoires, en nombre limité, sont prises en compte pour chaque compétiteur.
Au nombre minimal de victoires prises en compte viennent éventuellement s'ajouter des victoires supplémentaires.
Le tableau suivant indique, en fonction du classement du compétiteur (à l'issue du passage précédent), le nombre minimal de victoires prises en compte.
Classement 002
Le tableau suivant indique le nombre de victoires supplémentaires (s'ajoutant au nombre minimal ci-dessus), calculé en fonction de la valeur V-E-2I-5G où :
- V désigne le nombre de victoires (victoires par wo comprises) ;
- E désigne le nombre de défaites à échelon égal (défaites par wo exclues) ;
- I désigne le nombre de défaites à un échelon inférieur ;
- G désigne le nombre de défaites à deux échelons inférieurs et plus, et par wo à partir du 3e.
Classement-003.jpg
3- Barème de simple
Classement-004-copie-1.jpg
Forfait : 
- à partir du troisième, chaque w.o. est considéré comme une défaite à deux échelons inférieurs. 
- à partir du cinquième w.o., le classement harmonisé est descendu d’un échelon par rapport au classement calculé.
Bonification : par partie gagnée en championnats individuels jeunes, seniors et seniors plus dans les championnats régionaux de Ligue y compris dans les phases départementales disputées par élimination directe : +15 points. Bonification plafonnée à 45 points (3 victoires).
Bonification : en cas d'absence de défaite significative, c'est-à-dire à échelon inférieur ou égal, attribuée à partir de 30/3 et pour un minimum de 10 matches (défaites par "wo" exclues) : en 4e série : +50 points, en 3e ou 2e série : +100 points.
4- Formats courts

Les nouveaux formats de matchs concernent exclusivement les NC et les 4e séries.
Le calcul du classement prend en compte les nouveaux formats en appliquant les coefficients pondérateurs suivants en fonction du format :
Classement-005-copie-1.jpg
Nombre de meilleurs victoires prises en compte : 
Les meilleurs victoires prises en compte sont sélectionnées selon les échelons. 
Le nombre de victoires prises en compte est déterminé en additionnant les coefficients pondérateurs pour obtenir le nombre de "victoires pleines".
Victoires supplémentaires prises en compte : 
Le décompte du V, du E, du I et du G pour obtenir le résultat du V-E-2I-5G doit se faire en fonction du coefficient. 
Le résultat obtenu sera un multiple de 0.2. Si la décimale de la différence V-E-2I-5G est : 
- 0.2 ou 0.4 : il faut arrondir le résultat à l'unité inférieure; 
- 0.6 ou 0.8 : il faut arrondir le résultat à l'unité supérieure;
5- Calcul du bilan

Le bilan d'un joueur, à chaque passage de l'ordinateur, est la somme de son capital de départ, des points attribués à ses meilleures victoires (selon le barème ci-dessus) et de ses points de bonification.
Pour accéder à un échelon supérieur (N+1), il faut obligatoirement remplir les deux conditions suivantes :
- classé à l'échelon N, avoir les points de proposition en montée ;
- proposé à l'échelon N+1, avoir au minimum les points de maintien à cet échelon.
Le tableau ci-dessous indique les normes de montée, maintien et descente pour chaque échelon.
Classement-006.jpg
* Les normes de maintien ne sont pas inscrites dans le tableau et sont bien évidemment comprises entre les normes de montée et les normes de descente prévues pour chaque échelon.
Classement de double
À l’issue de l'année sportive 2002, le Bureau fédéral, sur proposition de la Commission fédérale de classement, a décidé de supprimer le calcul de classement de double et de revenir à un classement de double identique au classement de simple (à l'exception des joueurs ayant un classement de double négatif)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article